Concours 2020

Le concours 2020 est ouvert.

ATTENTION, date limite d’envoi des manuscrits, le 31 décembre 2019.

Les modalités de participation sont accessibles dans l’onglet “Concours-Règlement”

Journées de Lyon 2019

Programme des 14, 15, 16 et 18 novembre

Les Journées de Lyon organisent le plus important concours d’écriture dramatique de l’espace francophone, 409 textes ont été reçus, lus, relus, annotés, et âprement discutés. L’objectif est de découvrir et faire connaître les textes inédits des auteurs d’aujourd’hui.

Téléchargement du programme, cliquez ici

Médiathèque de Vaise, Jeudi 14 novembre à 19h

Dans la limite des places disponibles : Réservation : www.bm-lyon.fr

Bleu Piscine de Pauline GUILLERM (France) Lansman Éditeur

Pauline Guillerm
  • mise en voix Thierry Vennesson, Plateforme Locus Solus
    avec Réjane Bajard et le Geiq Théâtre Compagnonnage : Sachernka Anacassis, Marius Carreau, Héloïse Gaubert, Tristan Oudar, Arthur Quelven, François Rey, Mona Scheuer-Rothan.
  • Une piscine olympique et la rue qui y conduit. Une pièce chorale faite des fragments de conversations du quotidien, à fleur de peau, des gens qui gravitent autour : une vendeuse de maillots de bain, un fleuriste, des nageurs (maîtres ou apprentis), une sage femme. Les interventions d’une journaliste laissent deviner qu’il y a eu une catastrophe, que sous l’apparente banalité, il y un drame.
  • Pauline Guillerm est autrice et comédienne. Elle a obtenu une licence professionnelle d’encadrement de pratiques théâtrales à Paris III, un master de création littéraire à Paris VIII et a suivi des formations de jeu et des ateliers d’écriture.
    Elle écrit plusieurs textes dont Les amis d’Agathe M. et Acadie-Ressac publiés chez Lansman Éditeur (2015 et 2019). 
    Elle a publié également en revues. Elle a obtenu en 2018 une aide à la création de la région Île de France pour son projet d’écriture en cours d’une territoire à l’autre : paysage d’une jeunesse (invisible).
    Par ailleurs, elle accompagne dans la création littéraire et théâtrale des groupes d’horizons divers.

Médiathèque de Vaise, Jeudi 14 novembre à 20h45

Dans la limite des places disponibles : Réservation : www.bm-lyon.fr

Surprise Parti de Faustine NOGUÈS (France) Éditions Théâtrales

Faustine Noguès
  • mise en voix Pauline Hercule, Compagnie Germ36
    avec Heidi Becker-Babel, Pierre Germain, Valérie Marinese, Quentin Gibelin, Roland Boully et Thierry Vennesson
  • Ce parti est une surprise sortie du chapeau de l’humoriste punk et islandais, Jon Gnarr. Il a gagné la mairie de Reykjavík en 2010. Il s’agit de l’ascension et de la création, du « Meilleur Parti », formation satirique d’un groupe d’artistes anarcho-surréalistes. Une farce ubuesque pour une réalité politique qui a duré 4 ans, le temps du mandat !
  • Faustine Noguès est autrice metteuse en scène et dramaturge.Titulaire d’un master d’Études Théâtrale de la Sorbonne Nouvelle, elle aborde dans ses textes des thèmes comme : la première grève des ouvriers d’un abattoir, Les Essentielles (2018), les violences capillaires et leurs enjeux politiques, En bataille (2018), l’activisme antiraciste, féministe et communiste de la militante afro-américaine Angela Davis, Sexe féminin / genre révolutionnaire (2019).

ENM de Villeurbanne, Vendredi à 15 novembre à 19h

Dans la limite des places disponibles

corde. raide de debbie tucker green (Angleterre) Prix Domaine Étranger, Éditions Théâtrales
Traduction : Emmanuel Gaillot, Blandine Pélissier et Kelly Rivière

  • mise en voix Caroline Boisson, Théâtre et Compagnie de l’Iris.
    Avec Vanessa Amaral, Caroline Boisson, Serge Pillot.
  • Dans le bureau aseptisé d’une administration judiciaire, Une femme noire, plongée dans une douleur abyssale, doit choisir la méthode d’exécution de son bourreau. Avec une indifférence parfaitement professionnelle, les deux fonctionnaires qui la reçoivent vont lui décrire les différentes techniques de mise à mort. La traduction restitue un texte à l’écriture tendue comme une corde, brillamment dépouillé, glaçant certes, d’une terrible ironie.
  • Pour le théâtre, debbie tucker green a écrit de nombreuses pièces : ear for eye, a profoundly affectionate, passionate devotion to someone (-noun), hang, truth and reconciliation, random, stoning mary, nut, generations, trade, born bad, dirty butterfly (créées à Londres au Royal Court, National Theatre, Young Vic, Soho Theatre, Hampstead Theatre, ainsi qu’à la Royal Shakespeare Company). Elle signe souvent les mises en scène de ses propres pièces (ear for eye, a profoundly affectionate…, hang, truth and réconciliation, nut.)
    En France, trois de ses pièces ont été traduites : born bad (mauvaise), hang (corde. raide) et stoning mary (lapider_marie), mise en scène notamment par Rémy Barché dans le cadre du projet itinérant du groupe 42 du TNS.
    debbie tucker green écrit également pour la radio (Assata Shakur – the FBI’s Most Wanted Woman, lament, gone, random, handprint et freefall), pour la télévision et le cinéma, (swirl, second coming, et une adaptation de sa pièce random).
    Elle a obtenu de nombreux prix, dont le Gold ARIAS pour son adaptation radiophonique de lament et l’International Film Festival Rotterdam, Big Screen Award pour son film second coming. Aux BAFTA Awards (équivalent britannique des Césars), second coming a été nommé dans la catégorie meilleur premier long-métrage et random a reçu le prix du meilleur téléfilm. random a également remporté le prix du meilleur film au festival MVSA de Birmingham. Pour sa pièce born bad, elle a reçu le prix Laurence Olivier de la révélation théâtrale et le prix américain OBIE qui récompense les pièces Off Broadway.

ENM de Villeurbanne, Vendredi à 15 novembre à 20h45

Dans la limite des places disponibles

Capital risque de Manuel Antonio PEREIRA (Portugal,France) – Éditions Espaces34

M.A. Pereira
  • mise en voix Nicolas Mollard Compagnie La Seconde Tigre
    avec : les Élèves du Conservatoire de Lyon, distribution en cours
  • L’univers impitoyable des jeunes loups de la finance : Être ou ne pas être HEC. Leur monde se partage entre « winners et loosers », avec le sentiment d’appartenir à une caste, celle d’un peuple élu qui fixe ses propres règles de vie.
  • Né en 1965 à Porto, il réside en Belgique depuis 1992. Il a fait ses études en France, jusqu’à la faculté (DEUG de philosophie, Université de Clermont-Ferrand). Après plusieurs années d’expérience comme animateur, éducateur et directeur dans des centres d’accueil pour adolescents de quartiers difficiles (banlieue de Lyon), et adultes handicapés mentaux (Association des Paralysés de France), il entreprend des études à l’INSAS (Institut National des Arts du Spectacle) à Bruxelles en section mise en scène, d’où il sort en 1994.
    En 1995, il fonde à Bruxelles le groupe Tsek, compagnie dont la recherche fait appel à diverses écritures et disciplines, où se mêlent théâtre, musique, danse et vidéo.
    Il a écrit principalement des textes dramatiques et des scénarios pour le théâtre et la danse, mais également de la poésie et des récits.
    Sa première pièce, La trajectoire du taureau, qu’il mit lui-même en scène à Bruxelles en 1995, fut travaillée en atelier par la compagnie de Stanislas Nordey (TGP Saint Denis) et plus tard adaptée pour la danse par le chorégraphe Marco Beccherini à Marseille. En 2002, M. Pereira renouvellera sa collaboration avec ce chorégraphe et écrira un texte pour la danse à partir de sa nouvelle Le voyage à Ubrino (création à Marseille, tournée en France, Espagne, Italie).
    En 1995 il co-écrit avec Thierry Salmon le texte Faustae Tabulae, présenté au Kunsten Festival des Arts à Bruxelles, et au Théâtre Arena del Sole, à Bologne.
    En 1996, à l’invitation de Philippe Delaigue, il effectue une résidence d’auteur à la Comédie de Valence, un cycle de textes en sortira qui seront développés par la suite.
    En résidence à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon en 2005 il termine La Balade du non mort et Requiem pour une cascadeuse. Ce dernier texte a été monté en Suisse (Neufchâtel) par la compagnie Aloïs Troll en janvier 2006, et mis en lecture par J-M. Rivinoff à la Scène Nationale de Blois et à Vendôme… Il a été sélectionné par la SACD pour être lu durant le Festival d’Avignon In, 2006, par Christine Murillo, à la Chapelle du Verbe Incarné.
    Mythmaker a été chevé lors achevé lors d’une seconde résidence à la Chartreuse, en 2008. Il a été sélectionné par le Théâtre National de Bruxelles où il a été mis en espace durant le Festival des Écritures 2009. Plusieurs lectures publiques et mises en espace ont eu lieu depuis : – Berlin (Literarische Colloquium, galerie Mat’s Laden) – Paris (Salon du théâtre) – Limoges (Festival international des Francophonies en Limousin, mise en lecture par Anton Kouznetzov). Ce texte est lauréat du prix Sony Labou Tansi 2011, et a été étudié par plus de 600 élèves durant un an dans plusieurs lycées de France, de Belgique, Cameroun, Ile Maurice, Réunion…
    Permafrost a été achevé lors d’une résidence d’écriture à Berlin (Literarische Colloquium Berlin) en 2010. Ce texte a été mis en lecture par Marie-Pierre Bésanger, avec des acteurs canadiens, au Festival Zones Théâtrales d’Ottawa, dans le cadre du projet « Transatlantiques ». Il fut également présenté à la Maison des Métallos à Paris, et en région Limousin, pour les Nouvelles zébrures 2012, organisées par la Maison des Auteurs de Limoges. Permafrost est lauréat du Prix des Metteurs en scènes du CED (Centre des Ecritures Dramatiques, de Belgique). Il fut créé en 2014 au Festival des francophonies (Limoges) et à la Maison des métallos (Paris), dans une mise en scène de Marie-Pierre Bésanger.
    La trilogie amorcée avec Berlin sequenz, classé par le jury pour le prix d’art dramatique parmi les 5 pièces retenues en 2018, se poursuit avec Capital risque, dont l’édition est prévue pour 2020, et qui vient d’être lauréat des Journées des Auteurs de théâtre de Lyon.
    Tous ses textes sont publiés aux Éditions Espaces 34.

Médiathèque de Vaise, Samedi 16 novembre

10h à 17h – 6ème Salon du livre et revues de théâtre

  • 11h – Rencontre entre les auteurs lauréats 2019, les éditeurs présents et les élèves de l’ENSATT, de Lyon II, du Conservatoire de Lyon, de l’ENM de Villeurbanne et du Geiq Théâtre Compagnonnage
  • 12h – Visite guidée de l’exposition «30 ans des Journées d’auteurs» photos Émile Zeizig mascarille.com
  • 16h – Temps du conte : un moment de théâtre partagé avec les enfants, à partir de 7 ans animé par les bibliothécaires. (durée 30mn)

Médiathèque de Vaise, Samedi 16 novembre à 17 h

Dans la limite des places disponibles : Réservation : www.bm-lyon.fr

Mélissa Golebiewski
  • House party Platonov de Melissa GOLEBIEWSKI (France) – Prix Jean Jacques Lerrant
  • mise en voix Roland Boully Compagnie Germ36
    avec Judicaël Jermer, Pauline Hercule et Roland Boully
  • La pièce de Tchekhov, mise en pièces, en 27 morceaux, avec des interventions de Wikipedia en personne, un verre à la main, explication de choix de traduction, actualisation du personnage, conseils aux comédiens, vie personnelle de l’autrice…Tout est mis au service du jeu : jouer de tout, se jouer de tout, faire jeu de tout. Jubilatoire !
  • Mélissa Gołębiewski est autrice, dramaturge et chercheuse. Diplômée de l’ENS Lyon, elle mène des travaux d’écriture, de recherche et de création entre la France et le Québec, cultivant ainsi des deux côtés de l’Atlantique son goût pour l’hybridation formelle. Elle a par ailleurs participé à de nombreux ateliers et symposiums en France et au Canada. House party Platonov est sa première pièce.

Théâtre Nouvelle Génération : Lundi 18 novembre 10h à 18h

Réservé aux professionnels sur inscription : narration@wanadoo.fr

Lundi en coulisse : lectures organisées et proposées par le Théâtre Narration. Gislaine Drahy consacre cette journée à la lecture / découverte de textes remarqués par le jury :

. Almas de Muhaned Al HADI / Traduction Praline Gay-Para

. Cinglée de Céline DELBECQ

. Les Indiens de Julie GILBERT

. Braises de Laurie GUIN

20 au 24 mai 2020

Festival National de Théâtre Contemporain de Châtillon sur Chalaronne (Ain)

Lecture de pièces remarquées 2019
programme disponible à partir du 15 mars 2020 sur www.theatrecontemporainendombes.com

Samedi 09 novembre de 10h à 12h Médiathèque de Vaise

Cercle des lecteurs de la Médiathèque de Vaise (ouvert à tous)
Le cercle des lecteurs se réunit un samedi par mois pour partager ses coups de cœur. Cette matinée sera consacrée à la découverte des textes lauréats des Journées de Lyon des auteurs de théâtre 2019

L’Association des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre

est soutenue par • La Région Auvergne Rhône-Alpes • La Ville de Lyon • La DRAC Rhône-Alpes • La Culture avec La copie privée • La SACD • La Bibliothèque Municipale de Lyon, médiathèque de Vaise, département Arts Vivants • Les Lundis en coulisse • L’ENM de Villeurbanne

Membres du Jury de cette sélection 2019

• Lionel ARMAND • Caroline BOISSON • Pierre BANOS • Bernadette BOST • Roland BOULLY • Michael COMTE • Nelly GABRIEL • Elyane GÉRÔME • Kathy GREMERET • Pauline HERCULE • Jacqueline JACOT • Philippe LABAUNE • Nicole LACHAISE • Olivier MASSIS • Françoise ODIN • Thomas POULARD • Jacqueline ROZIER • Jean-Paul SABY • Christian TAPONARD • Marvin VENDEVILLE • Thierry VENNESSON • Émile ZEIZIG, Président du Jury – Coordination : Aniela FLORY : jlatauteurs@gmail.com

INFOS PRATIQUES

UTILISEZ LES TRANSPORTS EN COMMUN OU CO-VOITUREZ !

MÉDIATHÈQUE DE VAISE : Place Valmy 69009 Lyon jlatauteurs@gmail.com / 04.72.85.09.04 – Métro Ligne D arrêt Valmy – Bus 2, 5, 31, 90, C14, C6 arrêt valmy – Velov place Valmy, rue Roquette / angle rue de Bourgogne

ENM DE VILLEURBANNE (École Nationale de Musique de Danse et D’art Dramatique) : 46 Cours de la République, 69100 Villeurbanne / 04.78.68.98.27 / www.enm-villeurbanne.fr – Métro ligne A arrêt Ecole Nationale de Musique – Bus C3 et 27 arrêt Institut d’art Contemporain – Velov station Anatole France

TNG 23 rue de Bourgogne, Vaise – Métro Ligne D station Valmy, Bus 2, 31, 90, C6, C14 arrêt Tissot

sur facebook : lesjournéesdelyondesauteursdetheatre

Palmares 2019

Pour cette 30ème édition, 409 textes ont été reçus

Prix décernés :

Prix Domaine français
• Mélissa GOLEBIEWSKI House party Platonov (Prix Jean Jacques Lerrant)
• Pauline GUILLERM Bleu piscine
• Faustine NOGUÈS Surprise Parti
• Manuel Antonio PEREIRA  Capital risque

Prix Domaine étranger
• debbie tucker green (Angleterre) corde.raide  – Traduction Emmanuel Gaillot, Blandine Pélissier et Kelly Rivière

Ces cinq textes feront l’objet d’une édition avec nos partenaires (Éd. Théâtrales, Lansman Éditeur, Espace 34, Solitaires intempestifs).

Ils seront confiés à des compagnies professionnelles qui proposeront des mises en espace publiques et gratuites lors des Journées de Lyon du 14 au 16 novembre 2019.

Les Journées de Lyon des Auteurs de théâtre souhaitent faire connaître les textes remarqués par le Jury lors de la phase finale de sélection :

Textes remarqués :

Muhaned Al HADI Almas – Traduction : Praline Gay-Para 
Giovanni ARNOUX Et s’il faudra crier pour se faire entendre, je parlerai tout bas
Souleymane BAH La fille qui répare les hommes
Edouard Elvis BVOUMA Not Koko’s notes
Léonie CASTHEL Les Antennes et les branches
Jean D’AMERIQUE Avilir les ténèbres
Céline DELBECQ Cinglée
Julie GILBERT Les Indiens
Laurie GUIN Braises
Zinnie HARRIS Le retour d’Agamemnon – Traduction : Blandine PÉLISSIER
Claire LESTIEN Tout un monde
Alex LORETTE La vie comme elle vient

Les Journées de Lyon se dérouleront les 14, 15 et 16 novembre 2019. Le programme complet sera dévoilé courant octobre.

Le Salon du livre de Théâtre se déroulera le 16 novembre 2019 à la Médiathèque de Vaise en partenariat avec la Bibliothèque Municipale de Lyon.
Des lectures seront proposées dans le cadre des Lundis en coulisse organisés par le Théâtre Narration le 18 novembre et lors du Festival National de Théâtre Contemporain de Châtillon-sur Chalaronne (Ain) du 29 mai au 2 juin 2020.

Membres du jury ayant participé à cette sélection 2019 :
• Lionel ARMAND • Caroline BOISSON • Pierre BANOS • Bernadette BOST • Roland BOULLY • Michaël COMTE • Nelly GABRIEL • Élyane GÉROME • Kathy GREMERET • Pauline HERCULE • Jacqueline JACOT • Philippe LABAUNE • Nicole LACHAISE • Olivier MASSIS • Françoise ODIN • Thomas POULARD • Jacqueline ROZIER • Jean-Paul SABY • Christian TAPONARD • Marvin VENDEVILLE • Émile ZEIZIG •

Proclamation des résultats

Le palmarès du concours 2019 sera annoncé lors d’une manifestation consacrée aux 30 ans des Journées d’auteurs de Lyon à la Maison Jean Vilar pendant le Festival d’Avignon.

Nous vous donnons rendez-vous le Jeudi 18 juillet à 11 h à la Maison Jean Vilar, Place de l’horloge, montée Paul Puaux, juste en face de l’Hôtel de Ville d’Avignon.

Le palmarès sera publié sur notre site dans la soirée du 18.

Une présentation des Journées, des lectures d’extraits de textes lauréats, des rencontres avec des auteurs et des membres du jury sont au programme de cette fin de matinée.

Au plaisir de vous croiser bientôt !

6ème édition du prix théâtre RFI

L’appel à candidatures pour la sixième édition du « Prix Théâtre RFI » est ouvert. Les auteurs et autrices sont invités à envoyer leurs textes jusqu’au 27 avril 2019 minuit, à l’adresse prix.theatre@rfi.fr. Une dizaine de textes seront présélectionnés pour leurs qualités littéraires, dramaturgiques et leur originalité, afin d’être soumis au vote final du jury.
Pour participer, les auteurs doivent avoir entre 18 et 46 ans, être originaires et installés dans un pays situé en Afrique, Océan indien, Caraïbes (hors Dom-Tom), Proche ou Moyen-Orient. Cette année, le Prix s’ouvre également aux étrangers issus de ces zones, résidants en France depuis moins de 4 ans et détenteurs d’un titre de séjour ou d’un statut de réfugié politique. Leurs textes doivent être originaux, inédits en France et rédigés en français.
Le « Prix Théâtre RFI » sera remis le 30 septembre à Limoges dans le cadre des « Francophonies – Des écritures à la scène » qui se déroulera entre le 25 septembre et le 5 octobre.

409 manuscrits reçus

… Et à lire ! Les résultats seront annoncés au tout début du mois de juillet. Patience !

Le concours 2019 est ouvert

2019 est une année particulière pour les Journées de Lyon, car nous allons fêter notre trentième anniversaire. L’occasion de questionner nos pratiques, mais aussi de tenter d’analyser les évolutions de l’écriture théâtrale sur cette période. Savez-vous que nous avons reçu – et lu évidemment ! – plus de 10 000 manuscrits.
Nous mettrons à contribution les auteurs lauréats pour savoir comment ce prix a contribué – ou non – à leur carrière littéraire.
Parallèlement à cette réflexion, le jury poursuit son travail de découverte. Les manuscrits peuvent être envoyés dès maintenant et jusqu’au 31 janvier 2019.
Les modalités pratiques sont à lire dans l’onglet « Concours ».

Programme des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre 2018

Médiathèque de Vaise, place Valmy, Lyon 

JEUDI 15 NOVEMBRE

19h : Isadora comme elle est belle et quand elle se promène de Milena Csergo
Prix Jean Jacques Lerrant / Éditions Théâtrales
Mise en voix : Cie du Verseau, avec Pierre Dumond, Cécilia Steiner, Leïla Brahimi, Claire Rengade et Laurent Vichard.

Belle langue poétique au souffle étourdissant, aussi savoureuse que les framboises qu’Isadora doit rapporter à sa mère, une femme de principes. Le récit est galopant comme la course précipitée de cette Alice au pays des framboises qui découvre à grande vitesse, et brutalement, la liberté, la sexualité, les diverses formes de l’amour, au rythme de ses rencontres dans un univers aussi surréaliste que symboliste, peuplé d’animaux pas toujours gentils.

Milena Csergo, comédienne, autrice et metteuse en scène. Titulaire d’un master 2 d’études théâtrales à la Sorbonne. Elle co-fonde avec plusieurs amis la Compagnie de l’éventuel hérisson bleu où elle joue et met en scène plusieurs de ses textes : “J’expire aux limbes d’amour inavoué” (Théâtre du Beauvaisis, La Loge, Mains d’œuvres…), “Fragments d’une jeunesse en fleurs” (Mains d’œuvres), “Et qu’on regarde l’heure il est toujours midi” (Mains d’œuvres, Maison du Théâtre d’Amiens).

Elle s’est formée comme comédienne au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (avec Sandy Ouvrier, Nada Strancar, Yvo Mentens…). Egalement chanteuse et pianiste, elle collabore souvent avec des musiciens pour des récitatifs, des performances orales, des concerts, qu’il s’agisse de jazz (ensemble Les Rugissants), ou de musique classique et contemporaine (ensemble Miroirs Étendus). Convaincue que ces pratiques se nourrissent absolument les unes les autres, elle développe dans son parcours artistique une porosité des genres. Ses créations mêlent souvent théâtre et musique ; elle travaille à la lisière du théâtre et de la poésie, très inspirée par la poésie orale, l’invention par le langage, la fantaisie des corps et des mots, l’improvisation chantée… Comme autrice, après avoir obtenu deux fois l’aide à la création du CNT, en 2010 et 2017, elle est lauréate des Journées d’auteurs de Lyon pour son texte Isadora comme elle est belle et quand elle se promène (Editions Théâtrales). Elle part plusieurs fois en résidence d’écriture à la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon, où elle donne lecture de plusieurs de ses textes. Passionnée par l’univers des contes, elle écrit plusieurs réécritures des grands mythes fondateurs de l’imaginaire collectif et théâtral (Don Juan et les petites amoureuses, Jeannot à partir de Woyzeck et Jean la Chance…), mais aussi des œuvres originales (Pièce pour deux acteurs amoureux, L’enfant de l’assassin…). Elle anime plusieurs ateliers d’écriture, aux Ateliers d’Aix, à la Maison du théâtre d’Amiens ou encore au Studio Théâtre de Vitry. Elle est lauréate de la Fondation de France.

21h : Il faudrait sortir le chien de Tomislav Zajec /Traduction Karine Samardžija
Prix Domaine Étranger / Éditions Espace d’un Instant
Mise en voix : Christian Taponard / Groupe Décembre, Collaboration artistique : Marion Guénal, Benjamin Butel (musique, chant), Élina Nigil et Christian Taponard

Dans un récit fragmenté qui casse la chronologie et bouleverse les lieux, un homme, un bibliothécaire, héros tragique puisque l’on sait dès le début qu’il est mort entre temps, tente de renouer des liens avec son ex-femme, de soutenir son vieux père. Le chien, s’il existe, est un prétexte à chercher de l’aide. A travers l’évocation des ratages d’une vie, des non-dits, apparaît, en filigrane, une émouvante histoire d’amour.

Tomislav Zajec, l’auteur,  est né à Zagreb (Croatie) en 1972. Il a suivi un cursus de dramaturgie à la Faculté des arts de la scène à Zagreb, où il a également enseigné. Il a écrit trois recueils de poésie, quatre romans, ainsi qu’une dizaine de pièces de théâtre. Il a reçu à quatre reprises le prix Marin Drzic du meilleur texte dramatique. Ces textes sont très présents sur les scènes nationales. Ils sont traduits en anglais, en allemand, en hongrois, en roumain, en polonais, en russe, et depuis peu en espagnol (Argentine). Ils ont été montés en Croatie, en Serbie, en Bosnie, au Royaume-Uni ainsi qu’en Argentine.

Karine Samardžija, la traductrice est née en France en 1976. Elle a suivi une formation littéraire et linguistique en bosniaque, croate et serbe à ’Inalco. En 2006, elle fonde la revue Retors, revue numérique de traduction, avec Sarah Cillaire et Monika Prochniewicz. Elle a traduit du théâtre (Almir Imširević, Aleksandra Tišma, Slobodan Šnajder, Natasa Govedic, Lana Saric, Milena Markovic, Milena Bogavac, etc.), ainsi que de la poésie (Marko Ristić, Jovan Hristić).Elle a coordonné le comité bosniaque, croate et serbe du réseau de traduction Eurodram. Elle a reçu l’aide à la création d’ARTCENA pour le texte “Puissent nos voix résonner”, d’Adnan Lugonić, traduit avec le soutien de la Maison Antoine Vitez. Elle coordonne désormais le comité sud-est européen de la Maison Antoine Vitez, en collaboration avec Alexandra Lazarescou.

VENDREDI 16 NOVEMBRE

19 h : Projet Grèce de Lisiane Durand / Éditions Espaces 34
Mise en voix : Nicolas Zlatoff / Cie A.M.P.O.U.L.E Théâtre, Quentin Bardou, Caroline Gonin, Cécile Goussard, Mickaël Pinelli

Les errances d’une jeune femme engagée à gauche, à travers la Grèce de Tsipras, en juillet 2015, juste au moment où on se met à douter de la cohésion de l’Europe… de l’enthousiasme à une amère désillusion, de la volonté d’être un témoin actif à l’impuissance. La pièce est un matériau pour la scène, avec des collages de textes politiques, de commentaires, d’interviews, de mails….Elle se situe dans le moment où l’Histoire côtoie l’aventure intime du personnage.

photo Marie Tragousti

Lisiane Durand est née en 1994. Elle est autrice et dramaturge. En 2015, elle intègre le département «écrivain-dramaturge» à l’ENSATT de Lyon. En tant qu’autrice, elle écrit pour des anciens étudiants marionnettistes de l’ESNAM de Charleville-Mézières. Ses pièces destinées à la marionnette ont été jouées au Théâtre International de la Marionnette de Charleville-Mézières, et au Théâtre aux mains nues à Paris.
Dans son travail, elle s’intéresse aux sujets qui drainent l’actualité, nourrie par les voyages et les expériences de terrain ; en 2015, elle participe au travail de recherche-création « Quelles vies quotidiennes après Fukushima ? », à l’Université de Tokyo, avec Toshiki Okada. Elle a collaboré la même année avec Bruno Meyssat, en tant qu’assistante à la mise en scène, pour le spectacle “Kairos”. Elle construit également des ponts avec la Grèce où elle a travaillé en 2018 en tant que dramaturge au Théâtre National, à Athènes, sous la direction de Sarantos Georgios Zervoulakos.

21 h : Transe-maître(s) de Elemawusi Agbedjidji / Éditions Théâtrales
Mise en voix : Baptiste Jamonneau / Cie Waaldé, avec Anne De Boissy, Baptiste Relat, Charlotte Ligneau, Vincent Bady

Quand Elemawusi Agbedjidji parle de la langue française, la langue des dominants, la langue que Paris imposa au reste de la France, la langue que la France imposa à l’empire colonial avec une verve exubérante….Cette langue, il l’a fait sienne, et son écriture crée de la poésie, suggère des images. Dans un délire en apparence décousu, il évoque le blanchiment de la bouche des élèves, jugés mauvais par le maître, avec du savon, comme il rappelle, sans agressivité, le blanchiment des troupes qui libéraient la France en 1944 quand il a été décidé qu’aucun «Indigène» ne devait libérer Paris…Quelle leçon, mais aussi quel bel exemple de résilience !

Elemawusi Agbedjidji auteur, acteur et metteur en scène, est né à Lomé (Togo) en 1985. Titulaire d’un master2 en mise en scène et dramaturgie à l’université de Nanterre, et d’un Deug 2 en anthropologie obtenu à l’université de Lomé, il débute le théâtre en 2004 et se forme auprès d’Anne Tismer, Stéphane Rougemont, Muriel Gerstner, Koffi Kwahulé, Carole Fréchette… Il a écrit Poly-Gamie, en 2014, texte finaliste des Jeux Mondiaux de la francophonie (Abidjan 2017) et Si tu sors, je sors, avec Gustave Akakpo (Editions Lansman). Il a mis en scène: Fissures, d’après Alma de Hala Moughanie et Nuits inachevées d’Aristide Tarnagda au Festival des francophonies en Limousin 2018, Si tu sors, je sors !au Festival des francophonies en Limousin et aux Récréâtrales à Ouagadougou en 2016; Deux tickets pour le paradis, de Jean-Paul Alègre au Togo en 2012 ; et Les monologues du Vagin, de EveEnsler au Togo en 2009. Ses spectacles tournent régulièrement au Benin, Burkina-Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, RDC, Togo et en France. En tant qu’acteur, il travaille avec le metteur en scène David Bobbée. Roméo et Juliette créé dans le cadre de la Biennale de la danse de Lyon en 2012, repris au Théâtre National de Chaillot à Paris, au Festival Automne, puis en tournée dans la plupart des Centres Dramatiques Nationaux et scènes nationales en France (80 représentations), et adapté en téléfilm pour Arte. Lucrèce Borgia (2014) aux côtés de Béatrice Dalle, pour les Fêtes nocturnes de Grignan, puis à la grande halle de La Villette à Paris (plus de 140 représentations en France) à Taïwan, sur l’île de la Réunion. Et Paris de Frédéric Ciriez (2015). Entre 2006 et 2011 il joue dans plusieurs mises en scènes d’Alfa Ramsès : Le cercle de craie Caucasien de Berthold Brecht, En attendant Godot de Beckett au Stadtheater à Konstanz en Allemagne, au Togo, Congo, Benin,… ainsi qu’une dizaine d’autres pièces.

SAMEDI 17 NOVEMBRE

10h à 17h – 5ème ÉDITION du SALON DU LIVRE ET DES REVUES DE THÉÂTRE

Stands d’éditeurs et présentation des dernières nouveautés – A cette occasion nous proposerons toute la journée dédicaces et débats autour de l’écriture théâtrale contemporaine et une rencontre avec les étudiants dramaturges de l’Ensatt et les éditeurs présents.

11h : RENCONTRE avec les 5 auteurs lauréats 2018

Les auteurs seront présents et répondront à toutes vos questions Avec Milena Csergo (France), Tomislav Zajec (Croatie), Lisiane Durand (France), Elemawusi Agbedjidji (Togo), Stéphane Bientz (Suisse).

12h : EXPOSITION PHOTOS

Différentes mises en scène de la Tempête de William Shakespeare à travers l’objectif d’Émile Zeizig photographe du spectacle vivant, accrédité par la Comédie Française et le Festival d’Avignon, créateur de la base de connaissance Mascarille

14h : DÉBAT 

En hommage à notre amie Anne Robin †

Pourquoi certains metteurs en scène ne trouvent plus dans l’écriture dramatique contemporaine les matériaux qui leur donnent satisfaction pour monter un spectacle et préfèrent se tourner vers les romans, les scénarios de films, la BD….?

15h : PRÉSENTATION de la plateforme numérique dédiée aux écritures théâtrales contemporaines jeunesse

Par Anne Courel de la Cie Ariadne, pour le réseau Roulez Jeunesse.
Cet outil collaboratif a été créé par et pour les professionnels qui mènent des projets théâtraux avec des adolescents. C’est un outil partagé qui permet aux uns de valoriser leurs actions, et aux autres de s’inspirer de celles-ci pour tenter de nouvelles expériences.

15h30 : Temps du conte spécial théâtre

Un moment de théâtre partagé avec les enfants, à partir de 7 ans, animé par les bibliothécaires de la BM de Lyon. Durée 30 mn.

17h : Hématome(s) de Stéphane Bientz / Éditions Espaces 34
Mise en voix : Lionel Armand / Cie Les Désaxés Théâtre avec Elodie Guibert, Lucile Marianne et Maxime Ubaud

Trois enfants au bord de l’océan, des enfants de la haute mer, découvrent l’univers des sentiments : l’affection un peu rude, voire agressive, la grande tendresse et soudain, dans une vision fantasmagorique et éblouissante, la maltraitance familiale. Une écriture tonique qui sait saisir la spontanéité du monde de l’enfance avec de l’humour, sans mièvrerie

Stéphane Bientz formé à l’école Claude Mathieu, est auteur, comédien et marionnettiste. Il partage son activité entre écriture, scène – théâtre et danse – et interventions artistiques. Il est cofondateur de la compagnie de marionnettes La Barbe à Maman. Sa première pièce jeunesse, Hématome(s) est soutenue par le collectif À mots découverts. Elle reçoit la bourse Beaumarchais-Sacd en 2016 et l’aide à la création texte dramatique Artcena en mai 2018 et intègre le répertoire des EAT jeunesse la même année. Elle sera publiée en novembre 2018 aux Éditions Espaces 34. Actuellement, il écrit pour La Barbe à Maman un texte marionnettique, autour des troubles schizophréniques, intitulé “L’où vas-tu ?”

INFOS PRATIQUES

Entrée Gratuite dans la limite des places disponibles
Places garanties sur réservation au 04 72 85 66 20

et sur le site www.bm-lyon.fr rubrique rendez-vous

Autres rendez-vous

SAMEDI 10 NOVEMBRE  10h : cercle de lecteurs
Le Cercle de lecteurs de la médiathèque de Vaise se réunit un samedi par mois pour partager ses coups de cœur. Cette matinée sera consacrée à la découverte des textes lauréats aux Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre 2018.

LUNDI 12 NOVEMBRE Théâtre Nouvelle Génération (CDN Lyon), Lundis en coulisse
Gislaine Drahy, animatrice du Théâtre Narration, consacre cette journée à la lecture/découverte des textes remarqués par le jury • Héloïse & les Autres d’Emmanuelle Destremau • Les inductions chromatiques d’Alex Lorette • Il y a une Fille dans mon arbre de Natalie Rafal • HHH de Pierre Lepori • Eldorado Dancing de Métie Navajo : Réservé aux professionnels sur inscription : narration@wanadoo.fr

Festival National de Théâtre Contemporain de Châtillon sur Chalaronne (Ain)
du 29 mai au 2 juin 2019 (programme disponible sur www.theatrecontemporainendombes.com

Les coups de coeur 2018 du comité de lecture du théâtre de la Tête Noire de Saran

Debout un pied
de Sufo Sufo – Editions Espaces 34 (à paraître en novembre 2018)
Oméga Dream, candidat au départ, erre sur les quais depuis des années sans réussir à embarquer. Un jour, il rencontre Julie Rose qu’il sauve des patrouilles de police interdisant les accès aux bateaux en partance. Pour cela, elle accepte de lui faire partager son « plan » de départ avec le légendaire Benson-de-la-mer. Ils occupent le temps comme ils peuvent, en attendant l’arrivée de Benson pour quitter la terre ferme. Mais
le temps passe, Benson-de-la-mer n’arrive toujours pas…
Debout un pied, ponctué par la voix de L’Indéfini, témoin des désirs et des combats de ses semblables, s’interroge : pourquoi partir ? Pourquoi rester ? Ceux qui ont fait le voyage sont aujourd’hui des légendes, mais la frontière entre espoir et mensonge est parfois ténue.

Tel père, tel fils
de Bénédicte Couka
Désiré n’est pas un enfant comme les autres. Il a les bras plus longs que les jambes. Il ne parle pas et crie énormément. Personne ne le comprend sauf Emilie, sa maman.
Son père, Amédée, voudrait en faire un boxeur mais Désiré n’est pas fait pour la boxe.
Pour tenter d’accepter son fils tel qu’il est, Amédée s’en va. Il lui faut grimper tout en haut d’une colline. Pendant son douloureux voyage, seul au milieu de la forêt, il y met le feu sans y prendre garde. Une aide inattendue se manifeste alors…

Range ton coeur et mange ta soupe
de Marjorie Fabre
Range ton coeur et mange ta soupe commence autour d’un repas : un couple réunit les belles-familles afin qu’elles se rencontrent pour la première fois, malgré les réticences ou la désapprobation des uns et des autres. Débute alors le parcours de ce couple qui tente de construire sa vie en dépit du regard familial, parcours qui pourrait le mener à sa véritable émancipation.
Le couple peut être interprété par deux hommes, deux femmes, ou un homme et une femme.
Le texte fait partie des lauréats en 2017 de l’aide à la création d’Artcena.

Zone à étendre
de Mariette Navarro – Editions Quartett
La pièce se déroule dans une forêt, elle est un chemin au contact des éléments, et une rencontre entre les membres d’un groupe qui avance ensemble, joue avec ses peurs, les proximités des légendes et de la magie. Chacun a des raisons différentes de suivre ce mouvement vers une clairière où se réinvente une communauté, mais tous le font pour faire un pas de côté par rapport à un pouvoir en place dans lequel ils ne se reconnaissent plus ou qu’ils ne veulent plus cautionner. Tout en marchant, ils échangent leurs certitudes, leurs doutes, leurs histoires. Dans une seconde partie, le petit groupe arrive dans la clairière, une surprenante « zone à étendre » dont il va découvrir le fonctionnement et chercher comment y prendre part.

Ceux qui manquent
de Marc-Antoine Cyr – Editions Quartett
Romain s’occupe de son père. Cherche un meilleur boulot. Arrive en retard aux soirées qu’organise Héloïse. Magasine parfois des chaussures. Marche parmi les autres, dans la ville grise. Dehors, les rues sont pleines de gens en colère. Pour Romain, tout irait mieux si sa mère n’était pas revenue vivre depuis quelque temps dans son armoire.
Sa mère qui était morte, normalement.

Tout ça, tout ça
de Gwendoline Soublin – Editions Espaces 34
C’est l’été. La radio, la télé crient leurs scoops. Ehsan, douze ans, a disparu. Un petit mot posé sur son lit dit son encombrement face à un monde où la banquise fond, où les ours blancs vivent dans les hypermarchés et où les terroristes mitraillent.
Ehsan veut agir, il dit qu’il s’en va. Sa petite soeur Chalipa, Samantha la baby-sitter, ainsi que deux alliés de choix, le tout petit Nelson et le débonnaire Salvador, cherchent à le retrouver. Ils se livrent à un jeu de piste imaginant Eshan enfermé dans le bunker du jardin de sa maison (comment l’en faire sortir ?) ou, pire, ayant définitivement dit ciao au monde ?
Comment le retrouver avant de devoir prévenir les adultes ?

CONTACT
Marjolaine Baronie
Responsable de l’action artistique et du pôle écritures du Théâtre de la Tête Noire
marjolaine.baronie@theatre-tete-noire.com
Tel : 02 38 73 14 14

Le comité de lecture lit tout au long de la saison les pièces envoyées par leurs auteurs ou par d’autres comités de lecture avec lesquels il travaille en réseau à la découverte et à la promotion de nouvelles pièces. Chaque année, il repère et sélectionne des textes « coup de coeur » dont certains sont mis en lecture lors du festival Text’Avril consacré à l’écriture dramatique contemporaine.

Anne Robin

Le 9 septembre, un cancer a emporté brutalement notre amie Anne Robin, vice-présidente des Journées de Lyon.

 

Fini le temps du baladin
Du saltimbanque et comédien
Le luth que tient le musicien vient de se taire entre ses mains
La grande table désertée
Des verres vides, des fleurs fanées
Il est vrai que le clown est triste quand le rideau tombe enfin

Les lumières se sont éteintes
Toutes les fêtes ont une fin
Ni les reproches, ni les complaintes
Ni les regrets n’y changeront rien

Les flammes dans la cheminée
Tissent des ombres tourmentées
Déjà se lève le matin devant la fenêtre embuée
Le vin a voilé les esprits
Les rires se sont assoupis
Et le silence a envahi la maison où nous étions gais

Adieu je m’en vais maintenant
Le baladin a fait son temps
Et ce n’est pas d’un cœur léger que je pose mon instrument
Si tu veux, pense à moi parfois
Et si tu préfères oublie-moi
Alors, demain je ne serai déjà qu’un souvenir lointain

Ni les reproches, ni les complaintes
Ni les regrets n’y changeront rien…

Reinhard Mey